43 – Technologie spécifique aux circuits imprimés flexibles et flexi-rigides



Pour recevoir les programmes avec tarifs,
faites votre sélection.

0.00


Taux de satisfaction : 86%
Taux de réussite : N/A
Actualisé en Septembre 2020
à partir des données de 2019

Ma sélection

Description

PUBLIC CONCERNÉ

Concepteurs, fabricants, équipementiers, acheteurs, utilisateurs.

OBJECTIFS

Connaître les technologies et les normes de conception et de fabrication des circuits imprimés flexibles et flexi-rigides.

PRÉREQUIS

  • Savoir lire, écrire et compter, avoir des connaissances en mathématiques et physique.
  • Niveau minimum BAC Technique, BAC+2. Avoir des connaissances théoriques sur la fabrication des circuits imprimés rigides.
  • Il est recommandé d’avoir assisté à la formation IFTEC « technologies de fabrications des circuits imprimés rigides ».

MOYENS PÉDAGOGIQUES

  • Vidéo projection
  • Échantillons industriels, photos.
  • Coupes micrographiques.
  • Un mémo en couleur est remis à chaque participant.

ÉVALUATION DES ACQUIS

  • QCM de 20 questions à livre fermé en début et en fin de stage.
  • Le niveau de réussite de la formation est conditionné à un score minimum : obtention de la moyenne lors du QCM final.

PROGRAMME

1 -GÉNÉRALITÉS

  • Les familles de circuits imprimés flexibles et flexi-rigides :
    – Les constructions possibles
    – Échantillonnage de circuits flexibles et flexi-rigides du marché.
  • Les normes et les spécifications de référence dans le domaine du circuit flexible & flexi-rigide.
  • L’évolution des circuits : classe, intégration, les composants…

2 – LES MATÉRIAUX DE BASE

  • L’isolant :
    – Rappel sur les matériaux rigides
    – Les matériaux flexibles
    – Les adhésifs
    – Les produits souples (Coverlay, bondply, etc).
  • Le conducteur :
    – Les grades standards et ceux dédiés aux circuits flexibles.
  • Le stratifié :
    – Rappel sur les stratifiés rigides
    – Les stratifiés souples (avec et sans adhésif)
    – Les nomenclatures.
  • Les propriétés des matériaux rigides et flexibles.
  • Les normes liées aux matériaux

3 – PRÉPARATION DU DOSSIER

  • Rappel : Les étapes de la préparation de dossier.
  • La gamme standard d’un multicouche flexible (exemple d’un 6 couches).
  • Les différentes façons de fabriquer un flexi-rigide (exemple d’un 8 couches avec 2 couches flexibles) :
    – La gamme standard d’un multicouche flexi-rigide – les méthodes ouvertes.
    – La gamme standard d’un multicouche flexi-rigide – les méthodes fermées.

4 – FABRICATION

(Les étapes communes aux circuits rigides seront justes rappelées alors que certaines étapes sont détaillées car elles comportent des spécificités dans la fabrication des circuits flexibles et flexi-rigides.) Déroulement d’une gamme standard de réalisation d’un multicouche flexi-rigide en méthode fermée

a – Les traitements de surfaces
b – Réalisation des couches internes :
– Transfert image
– Gravure stripping
– Contrôles et AOI
– Traitement du cuivre avant pressage
c – Pressage
– Les étapes préliminaires (découpe des coverlays, etc…),
– Les Empilages,
– Les cycles
d – Réalisation des couches externes
– Perçages (mécanique et laser),
– Nettoyage des trous,
– Première métallisation,
– Transfert image,
– Renforts électrolytiques,
– Strippings & gravure.
e – Finitions des cartes
– Les couches d’épargne de finition : le vernis épargne, coverlays, vernis flexibles, etc…
– Les finitions (électrolytiques, chimiques et autres)
– La sérigraphie
f – Usinage
– Les méthodes pour « déterrer » les couches flexibles et leurs risques.
– Les usinages possibles (Mécaniques et Laser

5 – LES TESTS ET CONTRÔLES

– Le test électrique.
– Les contrôles possibles des circuits flexibles et flexi-rigides et les éventuels défauts à détecter. .

6 – CONCEPTION

6.1 Le principe de la conception.
– Les étapes de conception
– Les normes et exigences normatives.

6.2 Les contraintes et les solutions existantes.
Les contraintes à prendre en considération lors de la conception ayant une implication sur la définition du circuit : la technologie, le choix du matériau, la précision, le choix des revêtements de finition, et les designs à éviter.
– Contraintes liées à l’équipement des cartes (Mise en panneau, passage au brasage, etc…).
– Contraintes mécaniques :
Les contraintes de densification et les actions à mener pour densifier à moindre coût,
Les contraintes de planéité,
Les contraintes de flexion et les règles de design des couches flexibles qui en découlent.
– Contraintes électriques.
– Contraintes thermiques (Solutions de dissipation thermique et solutions de gestion de la dilatation).
– Contraintes d’environnement et d’emploi.
– Contraintes liées au contrôle.
– Contraintes de tracé.

6.3 Le dossier technique ou cahier des charges
Que doit-on trouver en plus dans le dossier de fabrication d’un circuit imprimé flexible et flexi-rigide ?

Informations complémentaires

DURÉE DU STAGE

21 heures en 3 jours

SANCTION

Attestation de stage non soumise au score obtenu à l’issue du QCM final. Le score obtenu par le participant sera indiqué sur l’attestation.

NOMBRE DE STAGIAIRES

Maximum par session = 6
Minimum par session = 3

FORMATEUR

M. Thomas ROMONT, consultant

SESSION 2021

A Bourg la Reine :
– du 23 au 25 novembre

ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

Oui